Nous avons tous tendance en garder ...

On garde de tout, de rien, en se disant qu'un jour peut-être ça pourrait servir !

et voilà ce qui se passe au bout de quelques années 

Vide Grenier

Aujourd'hui j'ai donc pris mon courage à deux mains et j'ai trié, trié, trié ... et jeté aussi ! 

j'ai découvert que cette frénésie de garder touche tout le monde ! Et oui, même ceux qui, comme moi, conseillent aux autres de faire régulièrement le tri dans les armoires et les placards.

Donc prise par cette frénésie de tri, je me suis attaquée au garage en premier : Vêtements d'enfants, Jouets souvent très peu utilisés, barrière de sécurité, poussette ....

c'est fou tout ce qu'il reste encore à vider et qui peu encore servir.

Servir oui, mais à d'autres.


Après le garage, je suis rentrée m'attaquer à la bibliothèque

Là, j'ai décidé de ne garder que les livres que j'ai vraiment aimés

(et je vous assure qu'il y en a un sacré paquet !).

Les livres ont un impact sur notre inconscient. Pour faire le tri il faut ce demander quelle(s) émotion(s) ces livres nous ont procuré. Ceux qui ont eu un impact négatif doivent être donner, vendu ou même jeté et il ne faut conserver que les ouvrrages qui sont en rapport avec nos aspirations personnelle et actuelles, en clair, celà signifie qu'il ne faut garder que les livres que nous avons plaisir à réouvrir.

En réalité les livres n'ont de valeur réelle que celle de la pertinance de leur contenu, alors pourquoi concerner un livre que nous n'avons pas l'intention de réouvrir ? 

(merci Bénédicte pour m'avoir apris celà).


Après la bilbliothèque j'ai constaté qu'il n'y aurait pas assez de place pour tout transporter, je me suis donc arrêtée. Mais je recommancerai. Cette opération m'a mise en forme pour le reste de la journée. Comme à chaque fois, on se sent plus léger, comme si le poids de toutes ces choses s'était allégé.


Faisons place nette dans nos affaires, et laissons entreer de nouvelles émotions.


Bon week-end à toutes et à tous.